Vous êtes ici : IMU-FR > Qu'est-ce qu'un studio ? > anthropo-trace

PCR-AnthroPoTraces

Le projet de recherche Production-Consommation-Rejets de polluants, les traceurs urbains du paléo-anthropocène vise à interroger les liens potentiels entre anthropisation des milieux naturels et  (paléo-)pollutions, et urbanisation et réseaux de diffusion de la métallurgie.

L’ hypothèse testée dans ce est la manifestation et la diffusion dans le temps et l’espace du  trinôme “production-consommation-réseaux” de métaux agissant comme une chaîne de causalités à l’origine de ces liens. Le trinôme PCR suggère que la quête puis l’exploitation des métaux ont été des moteurs clefs de l’exploration des milieux naturels par les sociétés humaines et leur anthropisation.

La fabrique de la ville en tant que marqueur du paléo-anthropocène
sera approchée tel un organisme vivant faisant appel à la fois à des flux entrants de matière et d’énergie (les « conditions » du développement) et des flux sortants de contaminants (les « contreparties » du développement).

Les « entrées » dans le système urbain considérées ici sont ses ressources naturelles essentielles et atemporelles à son développement : l’eau et les métaux, qui se confondent dans le tissu urbain sous la forme d’un réseau de canalisations en plomb. Quant aux « sorties » du système, l’attention sera portée sur l’évaluation de l’impact de la ville sur les milieux aquatiques proximaux, ainsi que sur les trajectoires spatiales et temporelles des stocks de contaminants.

Par ailleurs, le projet se focalisera sur l’impact de la consommation d’une eau souillée (eau chargée en plomb et autres micropolluants) sur les populations urbaines passées.

L’estimation des flux “entrants” en eau et en ressources minérales dans l’espace urbain, des flux “sortants” de contaminants sur les milieux naturels et de leur impact sur les populations humaines passées s’appliquera sur une zone d’étude composée d’un couple villes-bassin versant au sein du continuum Terre-Mer rhodanien. 


Contacts

Hugo Delile
CR CNRS, UMR 5133 Archéorient

Gaëlle GRANIER
CR CNRS, UMR 7268 ADES

Jérôme LE COZ
ICPEF INRAE, RiverLy HYR