Studio IMU international expériences urbaines

Studio international IMU (SÉTIF/LYON) – URBIM : Urbanisation, Industries, Mobilités – Action, Environnement, Aménagement, Gouvernance

  • Développement d’approches pragmatiques des relations  « urbanisations/sociétés / environnements à travers des expériences urbaines des villes de Sétif et Lyon.

Contextualisation

Cette initative de studio international résulte de contacts pris dans le cadre d’un projet de formation d’un International Project Research (du CNRS), entre le PUViT (Projet Urbain, Ville et Territoire) et le laboratoire EVS UMR 5600. Ce projet est toujours en cours et le studio fait partie de ce projet.  Les premiers contacts ont été pris en 2015 dans le cadre de la participation d’IMU à la délégation du GrandLyon en Algérie et tout particulièrement à Sétif (24-28 octobre 2015).

Ce studio a pour vocation de partager les expériences planétaires de l’urbanisation : partage de connaissances entre des communautés de recherche, partage de pratique entre communauté de praticiens, croisement entre savoirs académiques et savoirs pratiques.

Ce studio se constituerait autour des thématiques « urbanisation et anthropocène » croisant les expériences urbaines, centrées sur les problèmes environnementaux, écologiques, de changement global avec les problèmes sociourbains ainsi que les problèmes d’industrialisation, de construction, de mobilité, d’urbanisation auquel s’ajouteraient les problèmes de l’action (projection, gouvernances, usages et pratiques sociotechniques).


Objectifs et programme du studio

3 axes de recherche :

 

Opérationalité du programme du studio

Une part de ce programme a un caractère opérationnel :

  • Contribution de la recherche aux outils et dispositifs de gouvernance urbaine pour une maîtrise de l’urbanisation notamment à Sétif et sa Wilaya (exemple des intercommunalités) ;
  • Développement d’outils numérique et géomatique ;
  • Échanges de bonnes pratiques et de réflexions sur les conditions d’apparition de bonnes pratiques entre les praticiens sétifois et lyonnais ;
  • Conduite de travaux associant praticiens et chercheurs sur les effets sociaux, politiques et économiques, des choix techniques dans les processus d’urbanisation et sur les relations entre choix techniques d’aménagement, contraintes d’urbanisation et gouvernance, contraintes environnementale et écologique.

Ces perspectives de recherche devront s’inscrire dans les agendas de la Wilaya de Sétif et de la métropole de Lyon en s’appuyant sur la convention qui lie les deux collectivités.

Ce programme se concrétisera d’autant mieux que de nombreux échanges se réaliseront autour des conventions liant l’UFA Sétif 1 et des établissements du site Lyonnais, notamment l’INSA Lyon :

  • Échanges d’enseignants-chercheurs,
  • Formation par la recherche (cotutelle, codirection de thèse, stage de courte durée)
    – échanges dans le cadre des stages de master (stage recherche notamment)
    – échanges dans le cadre des Projets d’Initiation à la Recherche et Développement (PIRD) INSA
    – échange de terrains de recherche (ou conjoindre des terrains de recherche dans le cadre de thèses coordonnées sur des problématiques similaires dans les deux territoires urbains)
  • Contributions croisées à des réponses à appels d’offres nationaux et internationaux.

 


Sétif et Lyon

Sétif est la deuxième Wilaya (préfecture) d’Algérie après la capitale Alger. La ville de Sétif (chef lieu de wilaya) constitue une expérience intéressante et importante, impliquant tout à la fois, les dynamiques de développement industriel, leurs inscriptions dans la mondialisation de la production et des échanges, leurs implications foncières et les concurrences avec d’autres secteurs d’activité (agriculture notamment) sur les ressources foncières et du travail, la question du logement, celle du patrimoine, les problèmes de mobilités, les transformations sociales subséquentes et enfin, la très forte pression écologique sur un environnement déjà très sensible. Sétif et son agglomération sont représentatives des dynamiques urbaines contemporaines.
La trajectoire de la ville de Sétif n’est pas sans analogie avec celle du développement de la métropole lyonnaise. Ces deux grandes agglomérations urbaines ont une histoire qui remonte à l’antiquité (notamment leur influence dans la période romaine). Outre l’histoire récente des migrations qui les lie depuis les années 1950, ces deux territoires sont très industrialisés et représentent des centres économiques importants et très actifs à l’échelle nationale et internationale. Cette tradition migratoire contribue fortement aux échanges économiques entre les deux territoires et peut constituer un support dynamique de recherche, voire de formation.