AAP 2020

URBO – Urbi et Orb(ettelo) (2020)

Résumé du projet

Les grandes villes portuaires sont souvent installées dans des estuaires ou des lagunes. Ces milieux, initialement protecteurs deviennent encombrants lorsque les villes, en se développant, s’affranchissent du milieu naturel. Le confinement des eaux rend ces zones très sensibles à la pollution péri-urbaine, affectant négativement la sécurité alimentaire et la santé des zones d’habitat et de commerce. La nécessité d’expansion des villes et des infrastructures hors du carcan naturel motivent des aménagements qui artificialisent lagunes, deltas et estuaires. Ces aménagements, qui suivent des logiques à court terme (quelques dizaines d’années), entrent en conflit avec l’évolution naturelle sur le long terme (siècles et millénaires) de milieux pourtant très dynamiques, perturbant le transit naturel des sédiments et l’évolution des écosystèmes.

La ville d’Orbetello en Italie centrale est installée au centre d’une lagune peu profonde quasi fermée. Le confinement poussé de la lagune la rend très sensible à la présence d’une ville en son centre. La lagune a offert un port excellent, ouvrant la voie à son aménagement et à son urbanisation. Ces aménagements ont accéléré son comblement, tandis que le développement industriel a provoqué une eutrophisation spectaculaire au XXe siècle, événement très bien étudié par les écologues. Les problématiques socio-environnementales du site constituent un modèle réduit de ce qui s’observe ailleurs, dans les grandes cités et leurs estuaires, à l’échelle d’une étude sur la durée d’un projet IMU. Le projet propose de remonter le temps, depuis l’explosion eutrophe, très étudiée du XXe siècle, jusqu’à l’époque Antique en passant par le Moyen-Age. Il combine une étude des archives historiques écrites sur la ville, et une étude des archives naturelles que sont les sédiments déposés dans la lagune. Ces études menées en tandem s’appuient sur deux bornes temporelles : les études de l’environnement actuel de la lagune, et les études de la période portuaire étrusque, menées dans le cadre d’un projet IDEX. Sa logistique s’appuie sur des campagnes de terrain de ce projet IDEX, et il bénéficiera des infrastructures mises à disposition par un partenaire praticien : l’ONG WWF Oasi Italia.