COLLECTIFS - Évaluation co-construite et participative de la biodiversité des espaces végétalisés des habitats collectifs (2020)

Résumé du projet

Le projet COLLECTIFS a pour objectif d’évaluer la biodiversité des espaces végétalisés des habitats collectifs (EVHC) de la Métropole de Lyon, en utilisant une approche de sciences citoyennes. Il réunit des praticiens, ARTHROPOLOGIA, association impliquée dans l’expertise et l’animation centrés sur la biodiversité, et Grand Lyon Habitat, premier bailleur social sur Lyon intra-muros, des écologues de l’UMR 5023 LEHNA, et des géographes de l’UMR 5600 EVS. La biodiversité urbaine fait face aux politiques de densification, qui transforment la ville en privilégiant les habitats collectifs aux autres formes d’habitat ou d’activités, réduisant la disponibilité et la taille des espaces végétalisés indispensables à sa préservation. Dans le contexte d’une érosion massive et globale de la biodiversité, espérer résoudre cette crise demande d’impliquer les citoyens, seuls capables de pousser à la transition écologique par leurs choix de vie et leur vote. Leur implication doit pouvoir commencer en appréhendant mieux la biodiversité quotidienne de leurs lieux d’habitation et de loisirs, principalement celle des espaces végétalisés de leur collectif. Cette biodiversité n’a fait l’objet d’aucune étude scientifique, on ne sait ni sa richesse, ni sa composition, ni les facteurs anthropiques ou écologiques qui la déterminent. On ignore aussi comment les habitants considèrent leur propres EVHC : le confinement lié à l’épidémie du COVID-19 sera probablement un révélateur de cette perception. Le projet COLLECTIFS va combler ces lacunes en associant de manière originale les citoyens, habitants des collectifs, à une étude écologique et géographique approfondie et innovante, appuyée sur une thèse financée par l’Ecole Urbaine de Lyon et qui suit les mêmes objectifs et temporalité.

Le projet comprend trois étapes chronologiques :

  • Mobilisation des citoyens par les réseaux associatifs et par Grand Lyon Habitat. En parallèle, les EVHC seront quantifiés avec la géomatique et analysés sous l’angle de la connectivité
  • Terrain et échantillonnage dans 40 EVHC, du sol, de la végétation et de groupes faunistiques connus pour être influencés à différentes échelles. Identification par metabarcoding de l’ADN.
  • Analyse des résultats des échantillonnages, qui alimenteront des ateliers réunissant citoyens, professionnels et territoires dont l’objectif sera de trouver les moyens par lesquels améliorer la situation de la biodiversité des EVHC.

Tout au long de ces trois premières étapes, la science participative mise en œuvre, ainsi que la perception de leurs EVHC par les habitants, seront étudiés via des entretiens et questionnaires. Il est souhaité que le projet déclenche à son issue une dynamique autonome entre citoyens, territoires, bailleurs et professionnels.