Chaire CYCLYON sur les mobilités actives en ville

La place des mobilités actives en ville (vélo, vélo électrique, trottinettes…) est désormais une préoccupation forte des agglomérations, des acteurs publics et privés des mobilités urbaines, et plus largement d’une part croissante de la population. La part modale de ces mobilités dans les déplacements quotidiens ne cesse de croitre depuis une dizaine d’années et soulève de multiples enjeux et questionnements.

La recherche universitaire sur ce sujet s’est largement développée. Sur la Métropole de Lyon, les projets soutenus par le LabEx IMU et/ ou portés par des chercheurs abordent cette thématique avec des problématiques et des méthodes diversifiées (cyclabilité de l’espace urbain, modèles économiques du vélo en libre-service (VLS), vélo et données, confort des selles de vélo, pratique cycliste et genre, services de livraisons à vélo…).

Lyon et sa région rassemble aussi un ensemble actif et diversifié d’acteurs des mobilités actives – producteurs de matériels, fournisseurs de services à vélo, association de promotion du vélo, … – et des collectivités volontaires et entreprenantes.

C’est la dynamique de cet écosystème qu’IMU souhaite prolonger au sein d’une chaire avec pour objectifs de :

  • Renforcer et rendre visibles les compétences sur la problématique des mobilités actives en ville ;
  • Construire et rendre durables les partenariats avec les acteurs publics et privés autour de projets d’innovation ;
  • Développer un dispositif de recherche et d’expérimentation permettant de relever des défis communs avec des approches conjointes.

Trois enjeux à articuler :

La vision de CYCLYON par IMU : quelques principes à partager

La recherche : un outil pour agir et innover

L’expérience des acteurs praticiens : un nouvel atout pour la science

  • Un espace de partage et un espace de projets
    • Partager des expériences
    • Des projets aux objectifs clairs
  • Un dispositif ouvert sur la ville
    • Coordination avec les initiatives de l’écosystème
    • Animation, dialogue, formation, communication
  • Un outil efficient
    • Une gouvernance claire et équitable, respect des intérêts de chaque partenaire
    • Un « mode projet » agile et documenté
    • Une gestion rigoureuse

Le projet a été lancé le 31 janvier 2019 au TUBA.
Un deuxième groupe de travail, regroupant chercheurs et praticiens a eu lieu le 20 mars 2019
, pour définir et cadrer les sujets de la chaire sur les mobilités actives en ville et repérer des acteurs potentiellement intéressés.

Enfin, parce que la force de l’écosystème rhônalpin, c’est aussi de savoir fédérer les énergies, ce projet de chaire universitaire est inscrit dans le cadre plus large du « Cluster Mobilité Actives » actuellement en cours de création et dont le LabEx IMU accompagne la dynamique.

Acteur des mobilités actives, le développement de vos projets appellent des innovations radicales ?

Contacter flore.espitallier@universite-lyon.fr