Domaines d'investigation

Formes urbaines - Densité

lyonskylinedepuisoxygenev4

Skyline – Lyon ©Manuel APPERT

La crise urbaine et les impératifs du développement durable ont remis en cause l’expansion urbaine et remis en valeur le retour vers les centres. Corollairement, l’avenir de l’urbanisme passe par la restructuration de la ville sur la ville, entrainant une intensification des usages de l’espace urbanisé, qu’il soit central, péricentral ou périurbain. Cela se traduit par la conquête architecturale de la verticalité, la multiplication d’usages de l’espace et une mixité sociale et fonctionnelle accrue ainsi que le « recyclage » foncier. 

Dans ce contexte, les propositions de recherche interdisciplinaires attendues pourront porter notamment sur :

  • Les expériences, les potentialités et les limites de « multiples usages » de l’espace urbain, soit de façon spatiale (exploitation du sous-sol, verticalisation du bâti, couverture d’infrastructures, ...), soit de …), soit de façon temporelle (mutualisation d’immeubles, multiplication de l’utilisation des équipements, …). Pourront notamment être traités : les facteurs économiques et sociaux, l’encadrement règlementaire et les incitations à la densification, les facteurs de risques et de nuisances, la compatibilité des différents usages, les contraintes géologiques, et technologiques,…
  • Les liens entre les espaces historiquement centraux, denses et intensivement utilisés des agglomérations et les espaces périurbains, dans un territoire métropolitain qui se caractérise de plus en plus par son caractère polynucléaire. Les travaux pourront porter sur l’analyse des liens entre l’intensification des usages urbains, la densification du bâti et la mixité fonctionnelle dans les différentes espaces urbanisés, avec comme corollaire une réflexion sur l’évolution de la forme et des fonctions de ces différents espaces.

 

Projets financés :