PRATIC - Pratiques sociales, objets techniques et contaminants chimiques et microbiologiques. Analyse socio-technique des processus de contamination des bassins de rétention et d’infiltration dans l’agglomération lyonnaise (2013)

photo 2 couche colmatee GRAIE

DESCRIPTIF SCIENTIFIQUE :

Depuis la fin des années 1990, les appels à un retour de la « nature » en ville et la montée des préoccupations environnementales conduisent à une multiplication des aménagements recourant à l’eau et la mettant en scène. Le projet PRATIC s’intéresse en particulier aux bassins de rétention et d’infiltration, dont le nombre a récemment augmenté dans les villes. Ces ouvrages ont pour but de stocker les eaux de ruissellement par temps de pluie pendant une certaine durée afin de permettre une dépollution par décantation.

Eléments de problématique :

Des recherches antérieures et en cours montrent que les dépôts de sédiments présents dans les bassins et constitués par décantation représentent des zones de contamination et de concentration de contaminants chimiques et microbiologiques représentatifs de la complexité des milieux urbains. Ainsi, ces contaminants chimiques et microbiologiques sont transportés par les eaux de ruissellement, qui sont polluées en raison de phénomènes dépendant de l’anthropisation et reliant des activités sociales mobilisant des objets et des dispositifs techniques et spatiaux. Le projet PRATIC vise à mieux comprendre cette production sociale des contaminants et leurs transferts vers les environnements urbains.

Objectifs :

  • Rendre compte des processus sociaux de contamination des bassins de rétention et d’infiltration en assainissement urbain.
  • Identifier des contaminants a priori susceptibles d’être présents dans les bassins de rétention et d’infiltration selon la configuration du bassin versant associé à l’ouvrage.
  • Mieux comprendre les modalités par lesquelles les objets et dispositifs techniques sont mobilisés dans l’activité sociale.
  • Innover en matière de méthodologie d’observation et d’analyse des activités sociales à partir d’une approche sociotechnique.

Méthodologie utilisée :

Le projet PRATIC s’appuie sur deux enquêtes. La première enquête porte sur la manière dont les activités sociales présentes sur le bassin versant mobilisent des dispositifs techniques et par là polluent les eaux pluviales qui transitent dans les bassins de rétention et d’infiltration. Le protocole de cette enquête comprend des observations in situ sur les bassins de rétention et d’infiltration et les bassins versants ainsi que des entretiens auprès des acteurs mobilisés dans la gestion des bassins de rétention. La seconde enquête concerne les contaminants et consiste en des analyses chimiques, microbiologiques et d’écotoxicité des eaux pluviales et des sédiments déposés dans les bassins.

Résultats attendus :

  • Mieux comprendre les rapports entre pratiques sociales, processus de contamination et qualité des environnements
  • Construire des modèles sociotechniques permettant d’escompter la présence de contaminants dans les eaux de ruissellement selon la configuration des bassins versants concernés et d’orienter les protocoles de recherche de  polluants.
  • Mieux asseoir un modèle sur la mobilisation des objets dans l’activité sociale.
  • Orienter à partir de leurs effets écologiques structurants, la conception des objets et dispositifs de l’urbain.
  • Engager une réflexion sur l’évaluation écologique à partir des objets et des dispositifs constituant les environnements urbains et requis pour les pratiquer.

 

RAPPORT FINAL

 

Poster :

POSTERS-IMU-PRATIC