IDENUM - Identités numériques urbaines (2016)

img-idenum2

Résumé du projet

Ce projet porte sur les représentations visuelles de la ville à travers la production et la publication photographiques et textuelles en ligne centré sur les réseaux sociaux. Il vise à décrire et caractériser des pratiques de documentation et d’archivage du territoire urbain par la photographie, en les reliant aux projets individuels et collectifs, privés et publics qui lui donnent statut et qualité. La recherche est focalisée sur des corpus complexes constitués par les documents photographiques produits et diffusés par des usagers de la ville ainsi que par des acteurs collectifs (collectivités territoriales, institutions patrimoniales, associations, réseau de transport public…) et collectés dans des espaces médiatiques semi-privés, les réseaux sociaux. Il s’agit de considérer la fabrique d’une sociabilité symbolique de et dans la ville à partir de sa médiatisation numérique, abordée comme une dimension de la ville intelligente. Les réseaux sociaux sont considérés comme des dispositifs médiatiques en ce sens qu’ils déterminent les contraintes et ressources de la pratique photographique qui y est réalisée ainsi que sa gestion documentaire (organisation, description, partage).
L’équipe pluridisciplinaire en Informatique, Sciences de l’information et de la communication (SIC) et Géographie est ainsi constituée autour d’une problématique commune qui concerne l’opérativité technologique et sociale des économies informationnelles et documentaires : l’originalité du projet est d’aborder ces systèmes informationnels et modes de représentation dans leurs dimensions techniques, sociales, spatiales et symboliques, à partir du cas spécifique du document photographique.
Les objectifs scientifiques sont de deux ordres : d’une part, produire un protocole de collecte et d’archivage permettant de récupérer de manière centré sur un sujet ou un territoire c’est-à-dire de documenter des corpus photographiques issus des réseaux sociaux ; d’autre part, appréhender et comprendre de manière située des énonciations ordinaires, conflictuelles, marginales voire polémiques, de l’espace urbain à partir des productions institutionnelles et profanes. Le transfert sociétal en coopération avec les partenaires impliqués que sont le Service aménagement de la Métropole de Lyon et la Bibliothèque Municipale de Lyon, portera sur les usages sociaux de la documentation photographique du territoire urbain, les modalités de sa valorisation sociale à partir d’une connaissance des savoirs spatiaux ordinaires identifiés (analyse et constitution de corpus, production d’interface et de scénarios de médiation).

Impact pour IMU

Le projet IDENUM s’intègre principalement dans le thème Mondes urbains futurs, mondes urbains possibles (5), et de manière secondaire dans le thème 1 Données urbaines et mobilités. La recherche couvre plusieurs aspects cités dans la description de la thématique 5 en se proposant d’étudier l’usage de données numériques urbaines en lien avec de nouvelles formes de médiatisation et de visualisation dans le contexte de « Ville intelligente », ainsi que de la thématique 1 concernant la collecte, l’intégration, l’exploitation et l’analyse de données. D’une part, la recherche puise ses sources sur le Web de données (Big Data), les enrichit en utilisant de ressources sémantiques ouvertes (Open Linked Data), d’autre part, les médiations numériques du territoire sont abordées selon un prisme critique qui considère les dimensions documentaires, sociales et symboliques des systèmes d’intelligibilité de l’urbain. La documentation du territoire à partir des médias numériques est contextualisée dans le temps long des
pratiques et des acteurs en lien avec des problématiques de médiation urbaine et de partage des représentations comme des « biens communs ». Le projet vient en prolongement des 2 M2R IMU 2015 : en SIC sur le recensement et l’analyse des formes de la médiation urbaine dans le quartier de la Guillotière et en Informatique « Identités numériques urbaines : interrogation de corpus photographiques ».Un réseau de recherche est en constitution avec la Belgique : l’Université de Liège, la Faculté d’Architecture de l’université de Mons et le FNRS (Art et politique dans l’espace urbain) ainsi qu’avec le laboratoire Geriico (Université de Lille).

 

iidenum-bd