HIREAU - Comment reconstituer l'histoire des réseaux d'assainissement et d'eau potable - application sur le territoire de la Métropole de Lyon (2016)

villeurbanne_1924_34_p205

 

Résumé du projet

Les réseaux d’assainissement et d’eau potable ont été construits et étendus pour et par la ville. Aujourd’hui comme demain, ce patrimoine existant impact les pratiques de gestion : de nombreuses études ont montré l’importance primordiale de la connaissance de la date de pose ou du matériau des conduites pour estimer leur état actuel de détérioration et prédire leur dégradation. L’enjeu est donc pour la Métropole de Lyon de reconstituer les dates de pose des réseaux d’assainissement (24% du linéaire connu), et de fiabiliser les dates pour l’eau potable (97% du linéaire renseigné dont 27% supposé). Mais plus largement, l’enjeu est de démontrer que l’on peut reconstituer ces dates pour ainsi permettre à d’autres collectivités de répondre aux contraintes réglementaires et mettre en oeuvre une réelle gestion patrimoniale. De plus, les ambitions du projet dépassent le cadre des réseaux d’assainissement et d’eau potable. HIREAU vise également à renseigner sur l’histoire de la ville et de son développement. C’est également un cas d’application pertinent de l’apprentissage semi-supervisé qui consiste à modéliser des fonctions de décision à partir de bases de données statistiques partiellement étiquetées (connues). Ce projet de 36 mois qui a émergé de la communauté IMU vise donc à faire progresser les connaissances via des interactions de compétences en Génie Civil, Géographie et Informatique, ainsi qu’avec les praticiens partenaires (Eau du Grand Lyon, la Métropole de Lyon et Veolia). Deux post-doctorants de 12 mois sont au centre du projet.

Impact pour IMU

Le projet s’inscrit pleinement dans la thématique « Bâti, construction, habitat ». L’objectif principal est de s’interroger sur l’histoire de la construction des réseaux, en lien direct avec l’urbanisation de la ville. Renseigner cette histoire pour les réseaux d’assainissement et d’eau potable permettra de mieux penser et réaliser leur réhabilitation. Dernièrement, le travail de reconstitution de l’histoire se fera à travers l’analyse d’archives, mais également à l’aide d’outils d’apprentissage se basant sur les données urbaines. Le projet vise également à manipuler et produire des « données urbaines » hétérogènes (données métiers / sur la ville, spatiales / temporelles).

hireau-bd