Compétences et débouchés du master Ville et Environnements Urbains

Les compétences communes à l’ensemble de la formation correspondent aux savoirs et connaissances de base nécessaires dans les métiers de la ville et de ses environnements urbains (études urbaines). Elles seront particulièrement enseignées de manière mutualisée dans le socle commun des compétences et par les transversalités.

Habilités visées :

S’inscrivant dans un constat de diversification et complexification (thématique, scientifique, territoriale, partenariale…) de l’action sur et dans la ville, cette formation s’est particulièrement concentrée sur l’apprentissage de capacités à mobiliser (en maîtrisant ou en réunissant) des compétences pour l’action. Ces habiletés reposent tout particulièrement sur :

  • Une solide culture pluridisciplinaire sur la ville et ses environnements urbains qui vise à offrir aux étudiants des bases en termes de savoirs territoriaux, concepts, notions et démarches.
  • Une connaissance des problématiques innovantes permettant la maîtrise d'enjeux actuels et celle des diverses méthodes d'analyse (ex. comparaisons internationales).
  • Une culture de la réflexivité pour la production des connaissances comme pour la conduite de l'action.

Aptitudes développées :

Les formats pédagogiques choisis visent  l’apprentissage d’un certain nombre d’aptitudes à l’analyse des situations d’action (territoriale, sociale, politique, technique…) : comme la capacité de mobilisation d'une pluralité de savoirs (scientifiques et non scientifiques), conceptualisation des enjeux, problématisation des questions, renouvellement des démarches d'observation, d'analyse et d'action, veille stratégique anticipation pour la prospective de signaux plus ou moins faibles...

Fonctions visées :

  • Directeurs de services, chefs de projets, responsables de pôles, de consultants internationaux... dans les domaines des stratégies territoriales et urbaines, de la prospective, du développement durable, de la transition écologique, ...
  • Responsable de pôle territorial, stratégie urbaine, programme local de l'habitat.
  • Chef de projet réhabilitation et patrimoine urbain, politique de la ville et renouvellement urbain, logement social, aménagement rural, transition territoriale, agenda 21, ...
  • Animateur de développement local, chargé d'études du patrimoine, villes intelligentes, territoires à énergie positive, modes de vie et solidarités, ...
  • Chargé de mission revitalisation des centres et bourgs, observatoires de territoires.
  • Ingénieurs urbains et ingénieurs de recherche.

Structures d'accueil :

  • les institutions et organismes nationaux et territoriaux : services ministériels et grandes agences d’objectifs, collectivités territoriales et leurs directions, les agences d’urbanisme et les SEM, les observatoires territoriaux et chambres consulaires… ;
  • les grandes institutions métropolitaines, les organisations internationales, les grands bureaux d’études et de conseil, les organisations non gouvernementales, les grands groupes privés (ex : opérateurs de services urbains)… ;
  • mais aussi les plus petites structures, des métiers de l’étude, des champs associatifs ou coopératifs, renouvelant les domaines de métiers et domaines de compétences (autour de l’énergie et des techniques, de l’image et de la communication, des mobilités et des modes de vie, des systèmes locaux et des modèles de développement par exemple endogènes…) ;
  • et enfin les organismes et les institutions de l’enseignement et de la recherche (enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs de recherche, gestionnaires de projets et administrateurs…).