Studio IMU Expériences sensibles & recherche urbaine

Origines du Studio  « Expériences sensibles & recherche urbaine » :

Les espaces urbains sont traversés depuis plusieurs années par de nouveaux enjeux issus de l’entrecroisement des pratiques de recherches scientifiques et des approches sensibles (arts plastiques, interventions urbaines, spectacles vivants et arts de la scène, forme narrative, photographie, vidéo…).

L’apparition de ces nouveaux enjeux s’est faite lorsque la culture des pratiques d’aménagement de l’urbain a changé de registre en accordant une place à des expériences différentes des thèmes traditionnels des disciplines de l’urbain. Il semble bien que ce changement s’articule au développement du spatial turn et au déploiement des urban studies. Tenu longtemps à l’écart des démarches scientifiques, les approches sensibles s’intègrent au cas par cas aux projets de recherche et à la recherche urbaine.

Le studio « Expériences sensibles & recherches urbaines » s’inscrit dans cette histoire et cherche à intégrer les apports des champs et disciplines du sensible à la recherche. La démarche du studio est double : en travaillant des espaces « urbains » spécifiques, il s’agit d’évaluer les conditions épistémologiques et les apports du sensible à la recherche urbaine mais également d’engager avec les chercheurs une démarche d’ouverture aux spécificités des outils du sensible.

Les collaborations du Studio privilégient une forme de transdisciplinarité entre les savoirs du sensible dans leur caractère concret et les logiques de la recherche scientifique. Le Studio cherche ainsi à nouer un entrelac entre dispositif, approche, méthode et protocole.

Objectifs du Studio IMU Expériences sensibles & recherche urbaine :

Amener les chercheurs de la communauté IMU à expérimenter l’approche sensible comme voie d’exploration de l’urbain : enjeu de sensibilisation en faisant expérimenter concrètement ces méthodes = enjeu de culture commune IMU

Organiser le processus d’aller-retour entre expérience et conceptualisation / réflexion théorique : capitalisation au-delà d’une collection d’expériences = enjeu de capitalisation et de valorisation de compétences et savoir-faire propres à la communauté IMU

Horizon à terme d’hybridation des méthodes scientifiques et sensibles/artistiques

Mener une réflexion épistémologique sur l'expérience sensible et les rationalités plurielles : le temps des approches du sensible comme le temps de la recherche est une longue durée - la spécificité du sensible est d'avoir des scansions (des tempos) plus variables que le pas régulier de la recherche.

 

Participants :

Chercheurs IMU impliqués :
Anne-Sophie Clémençon (EVS) - Kader Mokaddem (IRD) - Laëtitia Mongeard (EVS) - Michel Rautenberg (CMW) - Cécile Regnault (EVS-Laure) - Claire Revol (PACTE) - Manuel Appert (EVS) - Danièle Méaux (CIEREC) - Jean-Claude Paillasson (IRD) - Vincent Veschambre (EVS-RIZE)

Artistes partenaires :
Compagnie KompleX Kapharnaüm - Thomas Destaing (ESADSE-ECAL) - Arnaud de Grave (indépendant) - Benjamin Larderet (indépendant) - Diane Lentin (ESADSE-IRD) - Emmanuelle Vernin (ESADSE-IRD-CIEREC)

Chercheurs associés :
Jordi Ballesta (CIEREC) - Jeanne Drouet (CMW) - Danièle Méaux (CIEREC) - Mylène Pardoen (ISH) - Sarah Rojon (CMW) - Artur Rozestraten (FAU-USP)

Praticiens partenaires :
AADN - Communauté de communes de la Plaine de l'Ain - Conseil Formation Amiante - CORP - Le Rize - Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne

 

Projets et actions menés par le Studio