Chaire de recherche collaborative

Chaire « Habiter ensemble la ville de demain »

logo-imu-quadri

La chaire « HABITER ENSEMBLE LA VILLE DE DEMAIN » a été officiellement lancée jeudi 17 novembre 2016 dans le cadre de la Journée IMU  2016   sous la présidence de Khaled BOUABDALLAH, Président de l’Université de Lyon et en présence des partenaires Michel Le Faou, Vice-président de la Métropole de Lyon, Alain Loyer, Président de Bouygues Bâtiment Sud-Est, Lydia Coudroy de Lille, Responsable scientifique de la chaire, et Jean-Yves Toussaint, Directeur de l’UMR 5600 – Environnement, ville, société. Consulter la vidéo.

chaire-imu-soiree-de-lancement

Les chercheurs et les partenaires de la Chaire « Habiter ensemble la ville de demain »

reportages-universite-91
De gauche à droite : Jean-Yves Toussaint, Directeur de l’UMR 5600 EVS, Lydia Coudroy de Lille, Responsable scientifique de la chaire, Michel Le Faou, Vice-président de la Métropole de Lyon, Khaled BOUABDALLAH, Président de l’Université de Lyon et Alain Loyer, Président de Bouygues Bâtiment Sud-Est.

QUELS ENJEUX POUR LE LABEX IMU ?
Le besoin de « vivre ensemble » est au coeur des enjeux de la ville de demain. La recherche pluridisciplinaire doit permettre d’évaluer les stratégies urbaines mises en œuvre. Elle doit contribuer à définir les meilleures pratiques et envisager de nouvelles. La pluralité scientifique portée par le LabEx IMU constitue une des caractéristiques originales et inédites de sa programmation scientifique, notamment sa radicalisation avec la mobilisation des savoirs de l’action par l’implication des praticiens des entreprises.

LES ACTEURS DE LA CHAIRE :
Dans le cadre du LabEx IMU, quatre de ses laboratoires partenaires – GATE (Groupe d’Analyse et de Théorie Economique – UMR 5824), CMW (Centre Max Weber – UMR 5283), EVS (Environnement Ville Société – UMR 5600), TRIANGLE (Action Discours Pensée Politique et Economique – UMR 5206) se sont associés dans cette chaire de recherche collaborative « Habiter ensemble dans la ville de demain ».

Cette chaire est soutenue par Bouygues Bâtiment Sud Est, filiale de Bouygues Construction, leader mondial dans le domaine du BTP, LafargeHolcim et des acteurs impliqués dans les politiques urbaines : la Métropole de Lyon, Grand Lyon Habitat, SACVL, ALLIADE Habitat, Habitat et Humanisme.

Grand Lyon Habitat, la SACVL, ALLIADE  Habitat, acteurs majeurs des politiques de l’habitat dans la Métropole du Grand Lyon souhaitent ainsi développer leur ingénierie en matière de rénovation urbaine et contribuer à la construction du « mieux vivre ensemble » sur leurs territoires d’intervention.

La chaire « Habiter ensemble la ville de demain » a démarré officiellement en novembre 2015 pour une durée de 5 ans. Elle est animée par le LabEx IMU, sous la responsabilité du Professeur Lydia Coudroy de Lille.

Cette chaire est née à l’initiative de Bouygues Bâtiment Sud Est, qui, dans une démarche de développement durable recherche des solutions innovantes tant du point sociétal qu’environnemental. Pour répondre à la demande de Bouygues – avec à ses côtés des partenaires impliqués dans les politiques urbaines – des chercheurs d’IMU proposent ensemble une approche interdisciplinaire pour aborder ce thème associant ainsi la géographie, la sociologie, la science politique et l’économie.

Les chercheurs des laboratoires ont construit un programme de travail afin d’analyser les conditions de possibilité d’un « Habiter ensemble dans la ville de demain » :

  • en interrogeant les politiques de logement et d’habitat mises en œuvre dans différents contextes nationaux,
  • en questionnant les modalités de production et de structuration du marché immobilier ainsi que les modalités socio-techniques de construction et leurs évolutions,
  • en identifiant tant les nouvelles formes urbaines et d’habitat produites que les pratiques d’habiter, les préférences sociales qu’elles dénotent ainsi que leur renouvellement,
  • Les travaux sont conduits en focalisant sur les politiques publiques et les solutions urbanistiques du renouvellement urbain, en interrogeant leurs objectifs (mixité sociale), leur gouvernance et leur traduction sociale et spatiale.

La Chaire devra permettre, de manière transversale et presque « infrastructurelle », la constitution d’une base de données pertinentes pour analyser les marchés immobiliers dans différents contextes nationaux, ainsi que la production de modalités d’analyse des politiques de renouvellement urbain engagées dans ces différents contextes, qui permettent une comparaison convaincante de leurs enjeux, ressources, acteurs et résultats.